Liv Pen “Envoyée Spéciale” à la soirée Disturbia ou le bizutage de l’équipe Non-Censuré…

Disturbia, la première édition d’une longue série, je l’espère, de soirées libertines, fétiches, BDSM qui bouscule les codes… Ok ok (je m’éclairci la voix). Moi Liv Pen, je...

265 0

Disturbia, la première édition d’une longue série, je l’espère, de soirées libertines, fétiches, BDSM qui bouscule les codes…

Ok ok (je m’éclairci la voix). Moi Liv Pen, je vous confie, chers lecteurs, non sans honte… Je n’ai jamais été à ce genre de soirées et jamais pratiqué le libertinage, BDSM ou autre acronyme…

Cependant Jerk a suggéré à l’équipe que je sois « Envoyée Spéciale » à la soirée Disturbia et j’ai accepté la mission !!! 

Donc première étape, j’ai acheté mon entrée à 15 € en prévente avec une boisson.

Je suggère à l’organisateur, Adam, de prévoir pour les cas comme le mien, une entrée à 30 € avec, avant de franchir la porte du Club Enfin, deux shots d’alcool fort, une gentille personne qui vous pousse à l’intérieure, et deux autres verres au bar. 

Si comme moi vous êtes assez barré pour participer à la soirée, réservez votre entrée par ici : Je réserve ma place 

« Disturbia est la soirée qui bouleverse les codes, trouble les esprits. Les frontières s’effacent et nous réinventons de nouveaux plaisirs ! »

La toute première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est : comment on s’habille pour ce genre de soirée ??? Évidemment il y a des règles, je suis dans la m….. 

Code vestimentaire : Cuir, PVC, Latex, Wetlook, Satin, Lingerie, Défilé / Gala Uniformes et autres tenues sexuelles extrêmes. N’oubliez pas que les jeans, les vêtements de rue, les vêtements de soirée et le coton de toutes sortes ne sont PAS autorisés au sein des Disturbia.

« Pas de jeans basket pour toi Liv ». Il va falloir fouiller dans les tréfonds de mon imagination et de mon dressing pour trouver une tenue si je ne veux pas être refoulée à l’entrée. Je vais devoir donner vie à Liv au-delà de l’écriture, beau challenge 🙂

Deuxième chose : je serai seule. Personne pour m’accompagner. En même temps, est-ce que je peux effacer mes frontières en étant accompagnée ? Pas le choix, je verrai bien (si on me laisse rentrer).

Une grosse claque m’attend, j’espère que le Club est équipé du matériel médical nécessaire à ma réanimation (hihi).

Dans l’aspect moins pratico-pratique, étant très instinctive, je fantasme Disturbia comme une expérience sensorielle : 

  • Je vois une lumière particulière, chaude et tamisée. Je vois des corps enchaînés et des esprits libérés.
  • J’entends de la musique enveloppante, des rythmes qui laissent l’esprit s’évader. J’entends le son du plaisir, des gémissements, des claquements.
  • Je goûte la saveur de l’alcool, la saveur d’une femme, la saveur d’un homme…
  • Je touche des banquettes de cuire, des vêtements en latex, des corps incandescents.
  • Je respire une atmosphère chargée de phéromones, de désir et de lâcher prise.

Franchement tout ce que j’imagine me fait vraiment envie. Je serai donc, dans une tenue encore inconnue et seule, au Club Enfin, le 21 septembre pour la soirée Disturbia pour vous observer, m’imprégner et nourrir mon esprit.

See you soon pour mon retour d’expérience, si je survis 🙂

Liv Pen « Envoyée Spéciale Disturbia ».

Plus d’info sur Disturbia First Edition, et non pas Fist Edition, rendez-vous sur le site de l’évènment : disturbia.eu

In this article

Join the Conversation