Non-retenue!

Je suis virevoltante, je suis une libre pensante, je suis remplie de la peur du regard des autres, je suis terriblement gauche… Je… Je suis Sééna et je...

910 0
Je suis virevoltante, je suis une libre pensante, je suis remplie de la peur du regard des autres, je suis terriblement gauche… Je… Je suis Sééna et je vous livre un bout de moi…
Le service est terminé. Je me suis fait couler un café. Installée sur la terrasse de derrière, mes oreilles remplies de ce son qui me rend lancinante, je m’étire… les cervicales, les bras, le buste… Je m’installe en dégustant chaque morceau de cet instant de calme…
Me voilà, encore et toujours, à m’émerveiller d’un rien : le soleil à travers les branches de ce saule pleureur et ce vent qui les fait bouger comme… des cheveux d’ange… Mon regard se fige, et je me mets à divaguer : sensation de frisson sexuelle ! J’ai l’image qui revient…
OUI ! Il l’a fait ce con… Et surtout, je suis rentrée, je l’ai fait, j’ai aimée, et j’étais trempée… Purée, qu’est-ce qu’elles m’ont plu, là, droites, pour moi… Je n’ai même jamais un seul instant pensé qu’elles (enfin qu’ils) étaient là pour leur propre plaisir…
Bien sûr que ma bouche s’est entrouverte et que j’ai salivé dès que j’ai compris… Les mains moites, les lèvres mouillées par la morsure de mes dents et le corps tremblant des coups de battements de mon cœur…
OUI, je l’ai fait… OUI, j’ai aimé… OUI, rien que d’y penser je sens que mon entrejambe s’humidifie et que mes seins gonflent…
Je sors un instant de ce «rêve» éveillé, je me retourne, la sensation d’être épiée et vue dans cet état d’excitation extrême… Personne… Je ferme mes yeux, la musique m’emporte… Je glisse une main entre mes jambes. En effet, ce n’était pas juste une impression…
Pourquoi est-ce que je reste ici ? Pourquoi est-ce que je me laisse me prendre ainsi ? Je ne me suis pourtant jamais livrée à ce genre de pratiques. Le pire étant de ne pas avoir la sensation d’être détériorée par ce «je» et d’aimer, d’exister quand… IL est en moi… Prise, remplie… Comblée ?! NON! Je ne peux pas penser à ça… ou même le dire….
Mes doigts glissent le long de mes lèvres remplies de cyprine… Je suis ouverte déjà… Pas de risque d’être vue, je sais qu’ils sont tous rentrés chez eux. IL doit être en train de finir les comptes de la recette de ce midi… J’écarte un peu plus mes jambes. Le vent vient se frotter au liquide. La sensation du froid me cristallise d’envie… Ma bouche s’entrouvre… Et, à l’instant où je mets ma tête en arrière, ton odeur envahit mes narines, je n’ouvre pas les yeux, je ne bouge plus, espérant un instant que tu comprendras que je veux que tu prennes possession de moi… Tes mains glissent entre mes cuisses pour les écarter à outrance, et ta bouche entière vient se poser sur mon sexe englobant tout mon désir et me faisant gémir profondément…
Sééna
Photo : Jeff
In this article

Join the Conversation