Transgressives missives

« Je vois que tu progresses vite. Ou alors as tu glissé une lettre identique dans chaque boîte correspondant à mon étage. Je n’ose imaginer l’oeil goguenard d’une...

81 0

« Je vois que tu progresses vite. Ou alors as tu glissé une lettre identique dans chaque boîte correspondant à mon étage. Je n’ose imaginer l’oeil goguenard d’une voisine qui lirait ton petit message.

Mais c’est court jeune homme. Il m’en faudra plus pour t’ouvrir ma porte, et, si tu es obéissant, un chemin vers bien d’autres plaisirs. As tu de l’imagination, de l’audace ? Il te faudra me le prouver, je suis une femme difficile à atteindre.

Je te propose, si tu portes aussi fièrement tes attributs qu’il me semble avoir pu le remarquer, de jouer un peu. J’aimerai voir jusqu’où tu pourrais aller pour ne serait-ce que t’approcher d’une femme comme moi. Comment ça tu ne m’as jamais vue ? Je me doute que tu objecteras de la sorte. Ravale tes doutes jeune homme. Si tu doutes, alors nous n’irons pas plus loin. Je suis celle que tu ne pourrais jamais avoir entre tes bras si je ne t’y attirais pas.

J’en suis certaine, je t’intéresse. Il y avait dans cet ascenseur autre chose que ce contact direct, que ces palpitations qui soulevaient doucement ma main. Tu bandais mentalement.

Jouons alors.

Tu sais ce qu’est une dick pic ? Je sais que tu sais. Facile me diras-tu. Sauf que ce n’est pas une photo de ton sexe que je veux dans ma boite aux lettres. Non. Celle d’un de tes amis d’ascenseur. Choisis celui qui deviendra ton complice, ça sera ta liberté.

Ah, j’oubliais. Elle doit être signée et datée. Comme pour les prises d’otage, tu vois ? Une preuve indéniable de ta bonne volonté.

Je vais te faire découvrir le syndrome de Stockholm.

 

A bientôt. Hélia. »

 

Une trace de rouge à lèvre pour sceller l’enveloppe.

Il la découvrira le lendemain matin sur le siège de sa voiture. Fermée.

“ Elle est bien plus surprenante que je ne le croyais. Parfait! Elle a même remis le double des clefs dans l’interstice de ma roue,” remarquais-je, à haute voix, en glissant ma main sous l’aile de la voiture.

Qui est la souris et qui est le chat ?

Petite prétentieuse,

Tu penses avoir les reines du jeu entre nous parce que tu en es l’instigatrice! Ne soit pas si sûre de toi. Je n’aime pas les petites indélicates juchées sur des talons hauts pour satisfaire leur égo (ou toucher du doigt le plafond de verre).

Je t’ai choquée ? Je n’en suis pas désolé. Tu as pris ce ton condescendant avec moi sans aucune raison. Un choix, une conséquence!

Pour ton information, rien de ce que tu m’as demandé ne m’a fait bander ou ne me déstabilise. Il m’en faut bien plus, vilaine. Je suis, seulement, interpellé par l’animalité qui t’habite.

Etant dans la phase d’apprivoisement mutuel, j’ai obtempéré à une partie de ta demande. Tu as un MMS en attente de téléchargement sur ton téléphone. Lorsque tu m’auras envoyé la partie de ton corps que tu détestes le plus, sur le mien : 06.15.64.47.29, la photo se téléchargera automatiquement.

Tu ne dois pas aimer les surprises, mais je n’en ai que faire, ta curiosité n’a pas de limite et c’est elle qui me fera te rendre addicte à mes moeurs.

Lucas

Je recevrais la photo de ses genoux alors qu’elle ouvrira l’image de ma bouche sur la queue de Doutcha bâillonné et habillé de latex.

 

E.B. et Jerk

 

In this article

Join the Conversation